Info Travaux / Pont Georges Pompidou (centre-ville)

Des travaux de remplacement des glissières de sécurité existantes sur les deux côtés du pont Georges Pompidou vont avoir lieu du lundi 14 avril au vendredi 2 mai 2014. Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse.

En savoir plus...

Conseil municipal d'installation

samedi 29 mars à 10h, salle des Mariages de l’Hôtel de Ville. Consultez l'ordre du jour.

En savoir plus...

Le petit «salon des tendresses voyageur»

En 2014, Le petit « salon des tendresses voyageur » repart sillonner les routes de Coulommiers. Pourquoi pas chez vous !?

En savoir plus...

Permanence de la CNAV au Point d’Accès aux Droits de Coulommiers

La CNAV de Seine-et-Marne assurera à nouveau ses permanences au Point d’Accès aux Droits de Coulommiers à partir du mardi 1er avril 2014

En savoir plus...

Info / Lyonnaise des Eaux

La Lyonnaise des Eaux (gestionnaire du service public de l’eau potable de Coulommiers depuis le 1er juillet dernier) organise des permanences exceptionnelles

En savoir plus...

 

+ Retrouver toutes les actualités Cliquez ici

Patrimoine

En parlant de Coulommiers, dont il fût le maire de 1919 à 1925, Ernest DESSAINT disait : « l'origine de notre ville a de tout temps fait l'objet de controverses passionnées de la part des différents auteurs qui se sont occupés de notre histoire locale ». L’histoire de la ville de Coulommiers est, il est vrai, aussi étonnante que mouvementée. Mais cette complexité ne représente nullement un obstacle à la compréhension du passé. Au contraire, elle aiguise la curiosité, élargit le champ des interprétations, multiplie les vérités et fait de la diversité des histoires une source de richesses. De ce passé si riche, Coulommiers a gardé de nombreuses traces. Peu de villes de son importance peuvent ainsi s’enorgueillir de posséder 5 monuments classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques :  

La Commanderie des Templiers

tl_files/patrimoine/Commanderie 2979.JPGLa Commanderie des Templiers, construite au 12ème siècle, constitue l’ensemble Templier le mieux conservé d’Ile de France. Les bâtiments actuels remaniés au cours des siècles s’agencent autour d’une grande cour rectangulaire où trouve place la Grange aux Dîmes, la tourelle du pigeonnier, le logis du Commandeur, la chapelle templière dédiée à Sainte Anne dotée d’une voûte d’ogive et décorée de peintures murales du 18ème siècle. http://www.commanderie-templiers.fr

 

 

L'église des Capucins

tl_files/patrimoine/DSC_0187.JPGL'église des Capucins, Notre Dame des Anges, construite en même temps que le château, abrite aujourd’hui le musée municipal. Comportant une nef et une chapelle, la partie la plus remarquable en est une « grotte » à l’emplacement du chœur dont les parois se composent de niches décorées de hauts-reliefs recouverts de coquillages, surmontées de sculptures en ronde-brosse représentant des saints, et d’une fresque de la Sainte Trinité au plafond.

Le Parc des Capucins

tl_files/patrimoine/parc des capucins md.jpgLe Parc des Capucins, l’un des plus beaux parcs fleuris d’Ile de France, abrite les vestiges du château de la Duchesse de Longueville, Princesse de Clèves. De ce château, considéré alors comme l’un des plus somptueux de la région, les Pavillons des Gardes, premières œuvres du célèbre architecte François Mansart, sont les seules pièces intégralement conservées. En 2007, ils ont fait l’objet d’une opération de rénovation et peuvent ainsi continuer d’accueillir fièrement les visiteurs sur l’Ile des Capucins pour de longues années.

 

Le Théâtre municipal

tl_files/patrimoine/theatre.JPGLe Théâtre municipal, achevé en 1905, a vu son intérieur entièrement rénové en 2007. Théâtre à l’italienne qui a vu Louis de Funès faire ses premiers pas sur une scène, sa machinerie a conservé son état d’origine et lui a permis d’être inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1994.
Il s'agit de l'un des seuls théâtres à l’italienne conservés en son état d’origine en Ile-de-France.

La Bibliothèque municipale

tl_files/patrimoine/DSC_0590.JPGLa Bibliothèque municipale, aménagée dans une ancienne prison du 19ème siècle, a reçu le prix des Rubans du Patrimoine en 2004. Imaginez une prison de 28 mètres de long sur 15 de large et 16 de haut entourée d’un mur d’enceinte de 4,5 mètres de haut. Imaginez ce bâtiment en 1850, date de sa construction, situé en plein centre ville, sur île délimitée par le brasset des religieuses et le Grand Morin. Imaginez cette même prison 158 ans plus tard, ouvrant ses portes au public, le laissant déambuler dans ces murs et lire paisiblement près d’une fenêtre. Voilà le défi architectural qui a été lancé à tous ceux qui ont participé à cette transformation. Il a fallu près de deux ans pour réaliser ce projet. Deux ans pour donner une nouvelle vie à ce lieu chargé d’histoire. Le défi a été relevé et le résultat est à la hauteur de toutes les attentes. Loin de dénaturer le bâtiment, cette nouvelle fonction en fait rejaillir toute la beauté à travers les yeux des visiteurs. Il s’agit bien ici de faire vivre le patrimoine, en faisant du public le témoin et le gardien de sa mémoire.